Vous vous êtes enfin décidé à passer votre permis pour avoir le droit de vous déplacer en voiture. Cependant, avant de décrocher la précieuse carte rose, vous devez passer l’épreuve théorique : le code. Les candidats le détestent puisqu’il faut assimiler une quantité énorme d’informations et qu’il est possible d’échouer à cause d’une négligence. Il faut rester optimiste. En suivant nos 10 conseils, vous avez toutes les chances de le décrocher dès le premier essai.

1 : Lire son manuel



Lors de votre inscription, votre moniteur vous remettra un manuel plus ou moins épais. N’hésitez pas à lui demander s’il oublie. Dedans, vous trouverez tout ce que vous devez absolument connaître pour maîtriser le code de la route. Contrairement à ce que l’on peut croire, il n’est pas donné pour servir de cale-meuble. Vous devez absolument le lire. Certes, l’épaisseur peut faire peur, mais vous devriez trouver quelques minutes tous les jours pour le lire. Prenez-le dans votre sac à main ou dans votre sac de cours. Dès que vous avez un moment de libre, sortez-le et lisez un peu. Petit à petit, vous assimilerez toutes les informations contenues dans ce livre.

2 : S’entraîner régulièrement



Pour obtenir votre code, vous devez tout miser sur la régularité. Il est inutile d’apprendre par cœur tout votre manuel. L’examinateur veut avant tout s’assurer que vous êtes capable d’avoir les bons réflexes sur la route. Pour avoir plus de chances de le réussir, vous pouvez vous entrainer avec un test code de la route. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle désormais, les questions sont faites sous la forme d’une vidéo à regarder et à analyser. Les réflexes ne peuvent pas s’apprendre en lisant bêtement un manuel, vous devez vous entraîner. Aujourd’hui, votre moniteur vous proposera certainement un accès sur Internet pour vous entraîner à la maison. Tous les jours, prenez une petite demi-heure au calme pour faire une séance et suivre la correction. En faisant cela, vous verrez qu’en quelques semaines, vos résultats seront déjà meilleurs.
 
 

3 : Demander des conseils



Votre moniteur est payé pour vous accompagner dans votre démarche. Il a une certaine expérience pédagogique, vous devez absolument écouter lorsqu’il cherche à vous conseiller. De même, vous n’êtes pas la première personne à passer le code. Vous avez certainement d’excellents conducteurs dans votre entourage. Nous sommes certains qu’ils seront heureux de pouvoir vous aider et vous conseiller.
 

4 : Assister physiquement aux séances


Certes, aujourd’hui, vous pouvez vous entraîner directement chez vous à l’heure de votre choix. Toutefois, si votre auto-école organise des séances collectives, il est préférable d’y assister. En effet, vous allez rencontrer des personnes qui sont dans la même situation que vous. Vous pouvez vous aider et vous soutenir mutuellement. De plus, le moniteur sera présent et pourra répondre à vos questions pour que vous ne reproduisiez plus les mêmes erreurs par la suite.

5 : Bien lire les questions et observer la scène avant de répondre


La plupart des candidats ont tendance à se précipiter sur une réponse alors que la vidéo n’est pas encore terminée. Même si vous pensez connaître la réponse, nous vous conseillons d’attendre la fin. De toute façon, vous avez toujours quelques secondes supplémentaires pour appuyer et valider votre réponse. Parfois, vous vous rendez compte que vous vous êtes trompé à la toute dernière seconde parce que vous avez eu plus de temps pour réfléchir ou parce qu’il y a eu un retournement de situation dans la vidéo. Prenez votre temps.
 

6 : Suivre sa première intuition


Retenez un conseil : suivez votre première intuition. Si vous pensez qu’une réponse est la bonne, restez sur votre position. Vous devez gagner confiance en vous. Au pire, vous vous rendrez compte qu’elle était fausse et vous apprendrez de vos erreurs. Dans le meilleur des cas, vous avez raison et vous serez bien content de ne pas avoir modifié votre réponse au dernier moment.
 
 

7 : Gérer son stress


Le code est un examen comme le baccalauréat ou le brevet des collèges. Vous devez vous y préparer psychologiquement. Il est tout à fait naturel de stresser le jour du code, mais vous devez apprendre à ne pas laisser l’angoisse prendre le dessus sur vous. Chaque personne a sa propre méthode pour ne pas stresser : écouter de la musique, méditer, se reposer, se dire que l’échec n’est pas une fatalité, etc. Vous devez trouver la vôtre. N’oubliez pas que si vous échouez, rien n’est perdu. Vous avez encore la possibilité de le repasser plusieurs fois avant de devoir recommencer depuis le début.

8 : Apprendre les panneaux


S’il y a bien une chose que vous devez apprendre en priorité, ce sont les panneaux. Ces derniers ont une importance considérable en France et on en compte une centaine. Ils vous permettent de prévenir un danger, d’anticiper un arrêt ou encore de connaître le sens de priorité. Vous ne pouvez pas réussir votre code sans maîtriser au moins les panneaux principaux.
 

9 : Faire attention à l’ordre des questions



Autrefois, les futurs conducteurs passaient le code sur une feuille volante. Ils n’avaient qu’à cocher les cases au fur et à mesure des questions.

Désormais, vous allez avoir une télécommande. Il est important pour le jour de l’examen de connaître son fonctionnement : comment effacer une réponse ? Comment répondre ? Beaucoup de personnes découvrent qu’ils ont échoué à cause d’une mauvaise connaissance de ce matériel. En effet, si vous sautez ne serait-ce qu’une question, vous pouvez absolument décaler toutes vos réponses. N’hésitez pas à demander des conseils à votre moniteur ou à prendre quelques minutes de votre temps pour bien découvrir la télécommande. Cela peut paraître bête, mais croyez-nous, vous pouvez vous épargner un échec cuisant.
 

10 : Pratiquer sur le terrain



Si vous êtes déjà majeur, vous pouvez passer la théorie et la pratique en même temps. Renseignez-vous auprès de votre moniteur. D’ailleurs, ce dernier vous conseillera souvent de faire les deux à la fois. En effet, lorsque vous êtes au volant, vous mobilisez tout ce que vous avez appris dans la salle de code. De même, vous rencontrez de nouvelles situations et de nouveaux panneaux. Votre moniteur pourra alors vous interroger et vous renseigner. Croyez-nous, vous apprendrez plus vite ainsi.